Vous devez vous identifier au site pour poster un message d'ennui.

un ami à moi subit violence conjugale de la part de sa compagne
je la bute ou la dénonce ?

Bonjour je cherche un Coatch pour devenir méchante … ceci n’est pas un exercice !!! <(

TEL, Listen,
All this takes a lot of gettin’ use to,
And you do get used to it… after a while

There’s three things I’ll always miss though
One, not havin’ to watch my step all the time
Two… Ah… forget about two
And three… I miss the songs

Folks from Caelondia knew how to carry a tune
Sure, we’ve got some songs on the old gramophone
But tryin’ to imagine what they sounded like
Playin’ to a room full of fine people
Unwindin’ at the Sole Regret right after a hard day’s work
Those were the days et EMAIL uniquement en message privé !

J’ai peur.
Je suis triste.
Je suis seul.

Je viens de donner à mon corps des molécules pour lui permettre d’être enclin à s’endormir.
Cependant, j’ai pensé à stopennui, bien que le quitter soit une bonne initiative, car plus rien ne m’y accroche, et que tout est souffrance..

J’ai cependant repensé à stopennui une dernière fois, en me disant pourquoi pas, l’inconnu, le besoin, l’envie, et puis, bon, ça fait longtemps que je n’ai pas demandé quelque chose… Une rencontre avec un inconnu, ça doit faire des mois que je j’en ai pas eu une réelle, sans prendre le temps de l’avoir…

Étant donné les circonstances…

Quelqu’un qui se sent triste, ou qui compte s’ennuyer toute la soirée ? Je ne dis pas toute la nuit, car d’ici là, je serai surement en train de dormir, parce que je n’aurais pas eu de réponse et que je ne compte pas attendre, mais bel et bien m’abandonner au sommeil si j’en ai l’occasion.

Je suis apte à parler de tout et de rien, de n’importe quel sujet, enclin à l’enrichissement, le partage, et autre.

J’ai quelques préférences pour certains sujets, mais je fais fi de ces préférences pour ce soir.

Alors allez y, sciences ou littérature, rationnel ou irrationnel, tous les sujets que vous êtes susceptibles d’apprécier, toutes vos éventuelles passions, vos problèmes, vos joies.

Je prendrai éventuellement le temps, si mes émotions me le permettent, de m’intéresser à vous.

Évidemment, si quelqu’un est joyeux ou euphorique, cela marche aussi.
Je ne tiens pas compte du sexe, dans la mesure où je ne poste pas par manque d’amour, d’amitié, ou de quelconque autre manque. Je sais que ça peut paraître cliché d’intervenir sur la factualité relative au sexe de son interlocuteur, sur stopennui, mais je le précise tout de même, car j’ai vraiment envie de rencontrer quelqu’un virtuellement, ce soir.

J’aurais tendance à préférer la compagnie masculine, car il n’y aura pas de malentendu, j’entends par là qu’ils ne s’attacheront pas à moi d’une quelconque manière (à priori), et qu’il n’y aura pas d’ambiguïté, ni d’attentes particulières, qu’elles soient volontaires ou non, conscientes ou non, ni de quelconque petit jeu de séduction dont vous êtes tous friands.

J’apprécie également la compagnie masculine car en général, les hommes sont plus prolixes et plus intellectuels et cultivés, ici, ce qui je dois l’admettre (pour commencer à donner l’air de poser des critères ou autre) m’est agréable.

Bref, assez palabré, je souhaite discuter avec quelqu’un téléphone, naturellement. Peu importe qui vous êtes.

Je ne vais pas vous tenir par la main et vous décrire les éventuelles procédures à faire, même si je me sens obligé d’écrire ces derniers mots, car je sais que sinon, mes chances seront bien réduites.

Agréable soirée aux autres,

(7! * 4) – 60

« Voyons! Vous n’allez quand même pas vous en faire pour si peu! ça lui passera, à ce sacré tordu! ça nous attend tous un jour ou l’autre, un accès de colère. Il y avait trop d’électricité dans l’air aujourd’hui. En pareil cas, le mieux est de s’isoler dans son coin, de respecter les pensées de chacun.
- Vous avez peut-être raison, Franchi, mais un véritable chef ne doit pas connaître de saute d’humeur. Il doit tout combattre, tout surmonter, tout… vous m’entendez, tout… » Et il répétait, le front buté: « Tout.
- Vous connaissez peut-être un gars comme ça, mon lieutenant? Moi pas, fit le Corse. Plus on a de valeur, plus on a de coeur, plus on souffre, plus on est agité, c’est régulier!… Hors ça, il n’y a que la paix des bêtes et des primitifs: un Sidi-Bouya, un Djana. Eux, ils ne pensent pas. Mais nous, le calme intérieur, nous ne le trouverons jamais. Pas ici, pas au Sahara, mon lieutenant, à moins…
- Dites! fit Beaufort au bout d’un moment.
- À moins d’entrer en religion. Et encore! Tenez, moi, j’ai connu le père Foucauld, Verdier aussi. Il pourrait vous le dire, si vous saviez comme il était tourmenté, inquiet parfois, le cher père. Au Sahara, on a besoin de penser. Qui pense souffre. Mais c’est aussi notre force. C’est si vrai, mon lieutenant, que si on cherche à oublier, quoi? rien, souvent! si on demande à l’alcool ou à autre chose… on devient vite semblable à ces primitifs qui nous entourent!
- Oui, mais cette lutte est sournoise, Franchi! ça n’est jamais le clair danger de mes montagnes ; ici l’orage menace et ne tombe jamais. »

Aujourd’hui j’ai pu mater les 10 épisodes de la série Marco Polo. L’avantage de bosser à la maison. Mais maintenant que faire ?!

J’ai faim….
Envie de manger un yaourt « MAMIE NOVA » avec de vrais morceaux de mamies dedans…!

Le monde est une partouze géante : tout le monde cherche à niquer les autres. J’te baise salope, et tu fermes ta bouche. Maintenant tu passes ton chemin !

Comment as-tu pu croire
Que le monde se passerait de toi
Hissez tout en haut du mât
Ma peine comme un étendard
Pour ceux qui se noient