Vous devez vous identifier au site pour poster un message d'ennui.

La nouvelle mode sur Reddit : répondre "Idem" (same) en chaine quand quelqu’un exprime une opinion.
C’est tellement fatiguant, j’espère que ça deviendra pas la mode en France.

Là, voix et visions
Une main pâle dressée, attention !
Un siège vide dans le grand palais,
Le vide des coutumes vieilles et sages,
L’œil aveugle entre’apperçu derrière le voile du silence.
Dois-je en dire plus ?
Me taire ?
Me laisser couler ?
Rien ne nous libère de la destinée.

"Bon. J’ai juste à penser à autre chose et tout va bien se passer…
– Tu te mens à toi-même, tu sais que tu finiras par le faire à un moment ou à un autre !
– Écoute je m’en sors bien comme ça, je dois juste penser à autre chose :-)
– Tu es en train de parler avec une voix dans ta tête, et en + tu publies ta conversation sur StopEnnui. Tu… Nous… Je… sais très bien ce que ce n’est qu’une question de temps"

"Mais le féminisme redéfini par la théorie du genre porte un paradoxe insurmontable : il entend libérer la femme en l’abolissant.

Ce paradoxe se révèle surtout lorsque les féministes du genre entendent à la fois déconstruire la référence à la féminité et réclamer la parité pour les femmes dans les intitutions politiques. Il faudrait savoir : les femmes existent-elles, oui ou non ?

Dans la plupart des partis de gauche occidentaux, on rencontre cette contradiction, qui traverse aussi, il faut en convenir, les partis dits de droite"

J’ai vraiment des pensées très noires aujourd’hui. C’est dur de gérer ça. Solitude à la con.

Allez et un proverbe à la con ! Un !: "C’est con d’être malheureux, mais c’est encore plus malheureux d’être con"

1 – QUI SUIS-JE ?

Je suis la sensation d’Etre. Je ne suis pas un corps ni une personnalité, car ce corps, cette personnalité, sont des sensations parmi d’autres de cet " Etre ". Je suis LA sensation, car il est clair que je n’ai pas plusieurs sensations d’être. Les autres aussi ont la sensation d’être, mais ce n’est pas pour autant qu’il y en ait plusieurs. C’est la même sensation, le même " Etre ", sous une forme différente, identifiée à un " moi ", à un " univers " différent.

Une fois établi que je ne suis pas ma forme mais la sensation de cette forme, qui contient toutes les sensations universelles (mon corps ne s’arrête pas à ma personne mais se prolonge à l’infini, tout mon univers est ce corps, même si, plus je m’éloigne du centre, moins il est personnel), il convient de définir un peu mieux cette sensation d’être. Elle se définit comme le fait pour le centre, de percevoir l’infini à l’extérieur. Je suis toujours le centre, l’univers me paraît toujours extérieur. Pourtant, tout cet univers est ma sensation, c’est donc une partie de moi, de mon esprit.

Si je suis le Tout, toute ma sensation d’être, mais que j’ai l’impression d’en être le centre, c’est que quelque chose conduit à ce leurre. On appelle ce processus d’illusion la " conscience ".

2 – POURQUOI LA CONSCIENCE ?

La conscience est le fait pour le zéro de s’opposer à chaque instant à l’infini. Le fait que zéro et infini s’opposent implique que l’infini est toujours extérieur au zéro. Cette opposition maintenue à chaque instant est l’essence de la conscience.

Zéro et Infini sont les deux principes du néant, qui est nullité infinie ou infinité nulle. Ces deux principes peuvent être unis du point de vue de l’infinité, qui contient tous ses centres, mais ne peut pas l’être du point de vue de la nullité qui ne peut pas contenir l’infini. Il s’en " vide " donc à chaque instant, créant l’effet de conscience.

La cause de cette séparation est (nous le démontrons dans le site correspondant) la

NECESSITE DU NEANT

En effet, le néant est la seule " chose " qui se justifie d’elle-même sans cause. Seul le néant peut être logiquement, la preuve, on se demande pourquoi on est. Pour que le néant soit, il faut infinité et nullité. L’infinité est un absolu inaccessible (d’où l’évolution à l’infini sous forme physique et spirituelle), tandis que la nullité est conditionnelle. Sa condition c’est de s’opposer à l’infini. C’est pourquoi la conscience, qui est cette opposition, permet le Néant.

L’un n’empêche pas l’autre. Effectivement, je suis sensation d’être, et pourtant cette sensation présente est nulle, simplement du fait qu’elle n’est QUE présente. Le présent n’a pas de durée.

Plus j’ai de gardiens moins je suis gardé.
Moins j’ai de gardiens plus je suis gardé.
Qui suis-je ?